Évaluation

Conditions  pour  l’utilisation d’adaptation et de modification en évaluation[1]

conditions

« Donner aux élèves des chances égales de démontrer les apprentissages réalisés : considérer d’abord la possibilité d’offrir la même situation d’évaluation à tous, tout en faisant preuve de flexibilité pédagogique avant d’envisager l’utilisation de mesures d’adaptation ou de modification.

Prendre des décisions de façon concertée lors du plan d’intervention, si des mesures d’adaptation ou de modification sont envisagées, à partir des besoins particuliers de l’élève.

S’assurer que l’élève, les parents, la direction de l’école et les autres intervenants concernés soient au courant des adaptations ou des modifications.

S’assurer que l’élève et les parents comprennent les implications que peuvent avoir les modifications proposées sur la possibilité d’obtenir un diplôme d’études secondaires.
S’assurer que tous les enseignants qui interviennent auprès de l’élève ayant des besoins particuliers permettent l’utilisation des adaptations ou des modifications prévues à son plan d’intervention.

Planifier l’utilisation des adaptations ou des modifications en cours d’apprentissage, qu’il s’agisse d’activités ou de situations d’apprentissage et d’évaluation.

Lors des situations d’évaluation, proposer des adaptations ou des modifications déjà expérimentées par l’élève en situation d’apprentissage.

Réviser périodiquement l’utilisation des adaptations ou des modifications en fonction des besoins actuels de l’élève : prévoir uniquement celles qui sont requises par l’élève afin de démontrer ses compétences.

S’assurer du respect des règles régissant la sanction des études. »

[1] Tiré d’un document préparé par Jolène Lanthier « La différenciation en évaluation, les incidences de la différenciation pédagogique dans les pratiques évaluatives des enseignants, Cadre de référence en évaluation des apprentissages au secondaire ».